Ruralité : en Corrèze, trois sœurs redonnent vie à leur commune

Publié
Ruralité : en Corrèze, trois sœurs redonnent vie à leur commune
France 2
Article rédigé par
N.Tabouri, T.Guéry, A.da Silva, A.Etienne - France 2
France Télévisions

Ne souhaitant pas rejoindre une grande ville, trois sœurs tentent de maintenir le lien au sein de leur petite commune de Corrèze et de développer une activité économique. Elles ont le soutien financier de la mairie.

Quand le village dort encore, Léna Bonard est la seule âme déjà debout. "Il est quatre heures du matin et je vais embaucher", raconte cette boulangère-patissière de Salon-La-Tour, en Corrèze. Il y a trois ans, elle a relevé le défi de reprendre la boulangerie-épicerie de ce village de 700 habitants, fermée depuis plusieurs années. Elle ne s'est pas lancée seule dans cette aventure, puisque ses deux sœurs l'accompagnent. Solène, la plus jeune, 19 ans, également patissière, et Mylène, l'ainée de 29 ans, qui tient la caisse.

Une histoire qui a démarré sur un malentendu

"Comme on est très proches, on ne se voyait pas faire les choses séparément", explique Mylène. Les jeunes femmes sont originaires de Picardie et ont suivi leurs parents, venus prendre leur retraite en Corrèze. L'histoire de cette boulangerie a pourtant commencé sur un malentendu. Il y a trois ans, Mylène s'est présentée pour un emploi de vendeuse. "Quand on s'est présentées à la mairie, ils cherchaient en fait des repreneurs", raconte l'aînée. Les trois soeurs ont finalement décidé de se lancer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.