Le Havre : le premier port à conteneurs français subit la concurrence d'Anvers

François Ier l'avait fondé pour ouvrir la France au Nouveau Monde. Le port du Havre (Seine-Maritime) célèbre ce mardi 7 février ses 500 ans. Un port qui doit désormais faire face à la concurrence d'Anvers en Belgique.

FRANCE 3

Premier port à conteneurs de France, le port du Havre (Seine-Maritime), c'est une fois et demi la superficie de Paris. Sur le terminal de Port 2000 inauguré il y a dix ans, les plus gros porte-conteneurs de la planète peuvent accoster 24h/24 et sept jours sur sept. Concrètement, cela veut dire 7 000 conteneurs par jour à traiter et des emplois pour plus de 30 000 personnes.

Réseaux fluviaux et capacités de stockage

À lui seul, le port génère 3,4 milliards d'euros de richesse et c'est donc lui qui porte à bout de bras, ou plutôt à bout de chariot élévateur, l'économie locale. "Le port du Havre c'est la Rolls-Royce des ports en Europe (...) et on entre et on sort du port en deux heures", explique Hervé Martel, directeur du Grand port maritime du Havre. Malgré cet avantage indéniable d'un point de vue maritime, le concurrent le plus sérieux du Havre, le port d'Anvers en Belgique, ne cesse de lui prendre des parts de marché. Le Havre traite 2,5 millions de conteneurs annuellement contre 10 millions pour Anvers. La ville belge bénéfie de réseaux fluviaux et de grandes capacités de stockage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Havre : le premier port à conteneurs français subit la concurrence d\'Anvers
Le Havre : le premier port à conteneurs français subit la concurrence d'Anvers (FRANCE 3)