Suppression des emplois aidés : une commune décale sa rentrée

Dans une commune du Calvados, la reprise des cours a été repoussée après la suppression des cinq emplois aidés, prévus cette année.

France 2

Un pavé dans la mare à sept jours du retour en classes. À Valorbiquet (Calvados), la commune a décidé de repousser d'une semaine la rentrée scolaire. En cause : le gel de cinq contrats aidés. Pour madame la maire, il s'agit avant tout d'une question de sécurité. Pour le directeur d'une des trois écoles concernées, difficile aussi d'assurer les activités mises en place l'an passé.

Les parents tentent de s'organiser

230 élèves sont concernés. Les parents rencontrés ce matin, 28 août, tentent de s'organiser. "Si on avait été prévenu avant, ça aurait été moins grave, mais là, c'est vrai que ça va être compliqué de s'organiser", indique cet homme. Il y a dix jours même scénario, 18 des 25 communes de la Réunion ont décalé de cinq jours la rentrée : un cri de colère face à la suppression des emplois aidés.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans une commune du Calvados, la reprise des cours a été repoussée après la suppression des cinq emplois aidés, prévus cette année.
Dans une commune du Calvados, la reprise des cours a été repoussée après la suppression des cinq emplois aidés, prévus cette année. (France 2)