Cet article date de plus de neuf ans.

Nicolas Sarkozy pourrait revoir le statut des nouveaux fonctionnaires

Selon "Les Echos", le chef de l'Etat pourrait remettre en cause "l'emploi à vie" pour les nouveaux recrutés, en contrepartie d'une meilleur rémunération. L'Elysée dément.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Sarkozy lors de ses voeux aux fonctionnaires, le 12 janvier 2012 à Lille (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

L'annonce ferait l'effet d'un coup de tonnerre. Selon le site du quotidien Les Echos, Nicolas Sarkozy envisagerait de réformer le statut actuel des fonctionnaires et de remettre en cause leur emploi à vie. Une "mesure-choc" qui ne concernerait que les nouveaux recrutés de la fonction publique et serait donc sans effet sur les fonctionnaires aujourd'hui en poste. Les rémunérations seraient revalorisées en contrepartie. Les Echos affirment avoir recoupé ces informations auprès de plusieurs sources. L'Elysée a démenti à plusieurs reprises.  

Pour le quotidien, qui rappelle "cinq années de baisse sévère des effectifs" de la fonction publique, Nicolas Sarkozy "entend réformer le modèle social pour mieux le préserver. Demander des reculs sociaux qu'il juge limités, pour éviter de s'en voir imposer de plus massifs plus tard".

Semaine cruciale pour Nicolas Sarkozy

Alors que le chef de l'Etat devrait annoncer sa candidature cette semaine, son programme a déjà été ébauché samedi dans une interview accordée au Figaro Magazine. Autour du triptyque "travail, responsabilité, autorité", il y a détaillé ses "valeurs pour la France" et annoncé son intention d'organiser deux référendums sur des questions de société : l'un sur la réforme de l'assurance chômage, l'autre sur la question des droits des étrangers ou le financement de la sécurité sociale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.