Cet article date de plus de neuf ans.

Présidentielle : Sarkozy dans les starting-blocks

Le chef de l'Etat a prévu plusieurs déplacements dans les prochains jours. Ses déclarations sont très attendues : il devrait se déclarer candidat à la présidentielle dans la semaine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Sarkozy lors d'une allocution à l'Elysée, le 9 février 2012. (PIERRE VERDY / AFP)

La semaine qui débute ce lundi 13 février devrait marquer une nouvelle étape dans la campagne présidentielle : Nicolas Sarkozy annoncera vraisemblablement sa candidature dans les prochains jours.

Chaque média a son pronostic : ce pourrait être mercredi à la télévision, a annoncé vendredi Europe 1 sur son site internet. Un avis partagé par 20minutes qui cite "un membre de l'équipe rapprochée du futur candidat". Ce pourrait aussi se faire jeudi, lors d'un déplacement sur le thème de l'immigration. Pour sa part, Le Figaro ne donne pas de date, mais estime que le chef de l'Etat va se déclarer lors d'un journal télévisé. RTL a évoqué aussi cette possibilité, ajoutant que l'annonce se ferait "sans doute" sous la forme d'"une déclaration enregistrée diffusée à la télévision pendant le journal télévisé de 20 heures." Bref, chacun est sur le qui-vive : 

Francetv info

Une entrée en campagne préparée

Nicolas Sarkozy a depuis longtemps préparé le terrain, mais tout s'accélère. Il a accordé une longue interview au Figaro Magazine, parue samedi, mais dévoilée dès mercredi. Il y a détaillé ses "valeurs pour la France" et annoncé son intention d'organiser deux référendums sur des questions de société : l'un sur la réforme de l'assurance chômage, l'autre sur la question des droits des étrangers ou le financement de la sécurité sociale.

Ce lundi, c'est le premier ministre qui occupe le terrain médiatique. Dans un entretien au Monde, il défend le bilan et les propositions de Nicolas Sarkozy. "Nous avons un bilan honorable dans un contexte économique et financier très difficile, je n'ai pas à en rougir", souligne-t-il. Et d'ajouter, confiant : "tout se jouera dans les trois dernières semaines qui précéderont l'élection", "[Nicolas Sarkozy] sent très bien la situation, le pays, il a gardé cette relation directe avec les Français. Il va, pendant la campagne, trouver les mots et les moyens de s'adresser à eux"

La semaine se conclura avec le premier meeting de campagne du président-candidat qui se tiendra à Marseille, dimanche 19 février à 15 heures. Les ténors et les militants de l'UMP seront conviés dans l'immense Parc Chanot, qui peut accueillir jusqu'à 30 000 personnes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.