Cet article date de plus de neuf ans.

Nantes : le corps découvert est bien celui de l'ado qui avait foncé sur la police

Le garçon de treize ans s'était jeté dans la Loire pour échapper aux policiers. Il venait de voler deux voitures avec cinq autres mineurs. Son corps avait été retrouvé sur une rive du fleuve.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Lors des recherches de l'adolescent disparu, sur la Loire, au début de la semaine. (FRANCK DUBRAY / OUEST FRANCE / MAXPPP)

Après un vol de voiture, pour échapper aux forces de l'ordre, le mineur avait plongé dans la Loire, était apparu dans le faisceau de la lampe torche d'un policier et avait finalement disparu. Près de dix jours plus tard, un corps avait été retrouvé par des promeneurs au bord de la Loire à Bouguenais, près de Nantes. C'est bien celui du mineur de 13 ans recherché, a confirmé jeudi le parquet de Nantes.

Les empreintes digitales du jeune, déjà connu des services de police, ont permis de l'identifier. Dès mercredi, une source proche du dossier avait précisé que la description, les mensurations et la stature du corps correspondaient au jeune recherché.

Dans la nuit du 13 au 14 mai, le jeune homme disparu et cinq autres mineurs, tous âgés de moins de 16 ans, avaient percuté avec deux véhicules volés un barrage de policiers. Ces derniers tentaient de les interpeller dans le centre-ville de Nantes. En forçant le barrage, ils avaient blessé sept policiers, dont deux gravement.

Un important dispositif de recherche

Alors que ses camarades étaient interpellés, le jeune disparu s'était enfui en direction de la Loire. Il avait été vu pour la dernière fois au milieu du fleuve. Un important dispositif de recherches avait été déployé pendant plusieurs jours, en vain.

Plus de 200 policiers s'étaient rassemblés le 15 mai devant le commissariat central de Nantes pour exprimer leur solidarité avec leurs collègues blessés. Parmi les cinq mineurs interpellés lors de la nuit du drame, deux ont été placés en détention provisoire, deux autres en centre éducatif fermé (CEF) et une cinquième en foyer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.