Cet article date de plus de neuf ans.

Nadine Morano emporte cinq ans de boulettes dans ses cartons

Révélée pendant la campagne victorieuse de Nicolas Sarkozy en 2007, la ministre de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle s'est illustrée tout au long du quinquennat par ses sorties spontanées.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La ministre de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle, le 8 mai 2012 à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Sarkozyste de la première heure, Nadine Morano était inconnue du grand public en 2007. Un quinquennat plus tard, son franc-parler et sa spontanéité ont projeté la ministre de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle sur le devant de la scène. A la veille de sa démission, FTVi revient sur ses sorties les plus remarquées.

2007 : elle piège Ségolène Royal

En pleine campagne présidentielle, la députée de Meurthe-et-Moselle s'invite en secret à un colloque sur le handicap auquel doit participer la candidate socialiste, Ségolène Royal. Lorsque cette dernière entre dans la salle, Nadine Morano la prend à partie, l'accusant de ne pas avoir voté la loi sur le handicap. Les caméras d'"Envoyé spécial" assistent à la scène :

 

2009 : "Ce que je veux du jeune musulman, c'est qu'il ne parle pas verlan" 

Lors d'une réunion publique sur l'identité nationale dans les Vosges, Nadine Morano s'en prend aux jeunes musulmans. "Moi, ce que je veux du jeune musulman, quand il est français, c’est qu’il aime son pays, c’est qu’il trouve un travail, c’est qu’il ne parle pas le verlan, qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers", explique-t-elle.

Quelques jours plus tard, sur un marché, elle interpelle un immigré sénégalais :

 

2011 : elle confond Renault et Renaud

Invitée de la matinale de Canal+ le 12 avril 2011, Nadine Morano est interrogée sur la fausse affaire d'espionnage qui secoue le constructeur français. "J'aime, j'aime pas, Renault, tous coupables sauf Carlos Ghosn", lui lance Caroline Roux, en référence au PDG de la firme au losange. Voici la réponse de la ministre :

 

Fin 2011 : la pizza "DSK" à la béchamel

Dans son fief de Toul (Meurthe-et-Moselle), la ministre de l'Apprentissage fait profiter les caméras d'"Envoyé spécial" de l'humour graveleux du pizzaiolo local. Quelques mois après les révélations sur les frasques sexuelles de Dominique Strauss-Kahn, le restaurateur propose une pizza "DSK" à la béchamel et aux olives noires…

 

4 janvier 2012 : clash avec l'humoriste Sophia Aram

Cible d'une chronique acerbe de la part de l'humoriste de France Inter, Nadine Morano réagit vivement à l'antenne :

 

5 janvier 2012 : elle se trompe sur la TVA en Allemagne

"Vous dites des bêtises, vous ne maîtrisez pas le sujet." Le 5 janvier dernier, la députée de Meurthe-et-Moselle se fait sévèrement tancer par Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, après sa mauvaise réponse sur le taux de TVA en Allemagne :

 

Février 2012 : elle envoie par erreur un SMS à François Fillon

"Attention Christian, Fillon te chie dans les bottes." Ce SMS, destiné à son collègue du gouvernement Christian Estrosi, Nadine Morano l'a malencontreusement envoyé à... François Fillon, raconte Le Canard enchaîné. Toujours selon l'hebdomadaire, le Premier ministre lui aurait répondu : "Tu pourrais parler avec un peu plus de respect du chef du gouvernement." Mais la ministre ne se serait pas laissé démonter : "Non, je le pense. Je t'ai trouvé très dur." Nadine Morano a démenti l'incident sur Twitter.

Nadine Morano, la serial twitteuse

Inscrite sur Twitter depuis novembre 2011, la ministre n'a pas tardé à se faire un nom sur le réseau social. Son orthographe hasardeuse, ses déclarations mystérieuses (voir ci-dessous) et ses impairs (comme ce "DM fail" adressé au ministre de l'Industrie, Eric Besson) font le bonheur des internautes. Elle a même relayé par mégarde une vidéo appelant à voter Marine Le Pen, comme le raconte Le Lab d'Europe 1.

 

Jeudi 10 mai, la ministre quittera ses fonctions, comme l'ensemble du gouvernement. Dans ses cartons, des boulettes donc. Mais pas seulement. Comme elle l'avait annoncé à France Info, Nadine Morano est repartie du Conseil des ministres avec son carton nominatif, dédicacé par le président de la République.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.