Moyens de paiement : les chèques font de la résistance

Depuis plusieurs années, les pouvoirs publics aimeraient diminuer l'usage du chèque jugé peu fiable et coûteux pour les banques. Pourtant, les Français restent très attachés à ce moyen de paiement.

France 3
Quand il faut sortir le chéquier, les Français ne se posent pas de questions. Si le chèque est encore plébiscité, c'est d'abord parce qu'il est gratuit et qu'il permet un délai entre le moment où l'on paye et celui où on est débité. 37 chèques par an sont faits par chaque Français selon le ministère des Finances. Les Français sont les champions d'Europe des chèques.

Seulement 11% des paiements par chèques aujourd'hui

Pourtant, ce morceau de papier est en perte de vitesse depuis plusieurs années. "On prend très peu de chèques car on a trop d'impayés", explique une commerçante. Seulement 11% des paiements hors espèces se font aujourd'hui par chèques alors qu'ils représentaient 75% il y a 30 ans. D'ailleurs, dans les années 70, les commerçants affichaient déjà les mêmes réticences. Aujourd'hui aussi, les banques aimeraient les voir disparaître. Le traitement des chèques leur coûte 2,5 milliards d'euros par an tandis que les cartes bancaires leur rapportent presque la même somme.
Le JT
Les autres sujets du JT