Cet article date de plus de cinq ans.

Mort, Yassin Salhi échappera aussi à son procès

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Mort, Yassin Salhi échappera aussi à son procès
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Celui qui avait décapité son patron en Isère s'est suicidé dans sa cellule. Une mort qui sonne aussi la fin des suites judiciaires.

Yassin Salhi avait décapité son patron et attaqué un site gazier en Isère. Hier soir, peu avant 23 heures, le pénitentiel pénitentiaire de Fleury-Mérogis a retrouvé son corps, pendu aux barreaux de sa cellule. Ce chauffeur-livreur de 35 ans lié à la mouvance salafiste était accusé d'avoir décapité son patron en juin dernier. Le beau-frère du chef d'entreprise dit sa colère. "Ça prive la vérité pour ma sœur, pour Kévin, pour la justice. Quelqu'un qui commet un acte terroriste doit être surveillé".

Fin des suites judiciaires

Il n'était pas signalé comme étant suicidaire et ne faisait donc pas l'objet d'une surveillance particulière. Yassin Salhi se serait suicidé avec un câble provenant d'un rasoir électrique. Des objets autorisés dans les cellules, y compris dans les quartiers d'isolement. Nouvelle épreuve pour la famille de la victime, avec ce suicide, les suites judiciaires s'arrêtent. Certaines questions resteront à jamais sans réponse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.