Mort d'un promeneur en Isère : certains demandent une journée de non-chasse le weekend

La mort de Samuel, un jeune promeneur de 20 ans tué samedi 10 octobre par un chasseur, relance le débat : faut-il instaurer une journée de non-chasse le weekend ?

FRANCE 3

Ce dimanche 11 octobre, au lendemain de la mort de Samuel, ce randonneur tué accidentellement par un chasseur, un hôtel de fortune a été érigé. Mais déjà certains demandent un changement des règles. L'accident a eu lieu sur une route forestière dans le massif de Belledonne, un endroit fréquenté les weekends par les randonneurs et les ramasseurs de champignons. Certains n'hésitent d'ailleurs pas à se munir d'un gilet fluo lors de leurs visites.

Pas qu'un loisir

En Isère, le jour sans chasse est le vendredi. Une réglementation que certains voudraient voir évoluer. Seulement le compromis ne semble pas si simple. En plus d'être un loisir, la chasse à un rôle dans la gestion des espèces. Les chasseurs doivent impérativement tuer en moyenne 5 000 sangliers et 6 000 chevreuils, sous peine de devoir payer des indemnités pour les dégâts du gros gibier. L'année dernière, 16 personnes sont mortes d'un accident de chasse. Les victimes sont en grande majorité des chasseurs.

Le JT
Les autres sujets du JT