Montpellier : la viande halal au barbecue de la maternelle sème la discorde

Une école n'avait commandé que des merguez et saucisses halal. L'inspecteur de l'Education nationale appelle à l'apaisement.

Capture d\'écran du Google Street View montrant l\'école Robert-Surcouf, à Montpellier.
Capture d'écran du Google Street View montrant l'école Robert-Surcouf, à Montpellier. (GOOGLE STREET VIEW)

La fête de l'année, à l'école du quartier du Mas Devron, à Montpellier (Hérault), mardi 18 juin, devait être l'occasion de passer du temps ensemble et de mieux se connaître entre parents d'élèves. Mais un geste en apparence anodin a provoqué la discorde : la directrice de l'école n'avait acheté que de la viande halal pour le barbecue, rapporte Midi Libre.

"Nos moyens étaient très limités, et la viande non-halal nous restait toujours sur les bras. De plus, chacun était libre d’apporter ce qu’il souhaitait", se justifie aujourd'hui la directrice de l'école Robert-Surcouf auprès du quotidien régional. Pour éviter de faire des restes, dans cette école où les enfants sont majoritairement musulmans, selon Midi Libre, elle n'a commandé que des saucisses et des merguez halal. Pour éviter que l'affaire ne dégénère, elle aurait pris soin d'organiser "une réunion préparatoire à la fête, annoncée dans le carnet de correspondance des enfants", écrit encore le quotidien.

L'inspecteur appelle à l'apaisement

Mais ce n'est que le jour même que de nombreux parents auraient découvert dans le compte-rendu affiché devant l'école la nature de la viande du barbecue. Le seul enseignant de confession musulmane aurait alors été "pris à partie devant l'école, sur fond de conflits d'ordre privé". Et l'affaire ne s'arrête pas là, selon une déléguée des parents d'élèves qui rapporte qu' leur tour, des parents laïcs ont été invectivés chez eux, par des mamans qui faisaient l’amalgame entre laïcité et racisme".

Appelé à la rescousse, l'inspecteur de l'Education nationale parle "d'incompréhension mutuelle" et "appelle à l'apaisement".