Cet article date de plus de douze ans.

Milly-la-Forêt: obsèques de la joggeuse assassinée

Les obsèques de Marie-Christine Hodeau, enlevée et tuée le 28 septembre, ont eu lieu mercredi à Milly-la-Forêt
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les obsèques de Marie-Christine Hodeau se sont déroulées en présence du ministre de l'Intérieur. (© F3)
Les obsèques de Marie-Christine Hodeau, enlevée et tuée le 28 septembre, ont eu lieu mercredi à Milly-la-ForêtLes obsèques de Marie-Christine Hodeau, enlevée et tuée le 28 septembre, ont eu lieu mercredi à Milly-la-Forêt

Plusieurs centaines de personnes, parmi lesquelles le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, ont pris place dans l'église Notre Dame de l'Assomption pour un hommage.

L'enlèvement et le meurtre de cette femme a relancé le débat sur la récidive et la castration chimique. Un homme, déjà condamné pour enlèvement et viol, a reconnu être le meurtrier.

On ignore toujours pour l'heure si la victime a subi des violences sexuelles.

Durant la cérémonie, les commerçants de la commune, où vivait la victime, âgée de 42 ans, ont baissé les rideaux de leurs magasins. L'inhumation s'est ensuite déroulée dans la plus stricte intimité.

"Je suis venu exprimer au nom du président de la République, au nom de tout le gouvernement, l'émotion qui est la nôtre et partager la douleur avec la famille, qu'aux côtés du président de la République j'avais déjà rencontrée la semaine dernière", a déclaré Brice Hortefeux à la fin du service religieux. "Dans des moments comme celui-ci, la solidarité nationale doit s'exprimer. C'était aussi pour moi l'occasion à titre personnel de retrouver la mère et les deux frères de la victime, qui sont légitimement choqués et très éprouvés par un chagrin qui est le plus terrible qui puisse exister", a ajouté le ministre sans répondre à la question d'un journaliste sur une "éventuelle récupération" de son déplacement.

Manuel da Cruz, l'homme de 47 ans qui a reconnu avoir enlevé et étranglé la victime partie faire son jogging, a été mis en examen mercredi dernier pour enlèvement et séquestration en état de récidive légale, et placé en détention provisoire.

Le suspect avait été condamné en 2002 à 11 ans de réclusion criminelle pour l'enlèvement et le viol d'une adolescente de 13 ans vivant dans son voisinage. Il est sorti en mars 2007 après avoir bénéficié d'une libération conditionnelle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.