VIDEO. Courir et sauter sur le toit du métro : un phénomène illégal et dangereux

Le "free-running", une discipline qui a fait de la ville, des toits aux rames de métro, son terrain de jeu. Une discipline extrêmement dangereuse qui fait polémique depuis de nombreuses années.

C'est un phénomène qui inquiète. En plein Paris, ce petit groupe est équipé d'une caméra. Juste en dessous d'eux, le métro est à quai. Ils sautent sur le toit. Alors que la rame repart, ils remontent vers l'avant, passent de voiture en voiture, en mépris du danger. À cette station, ce jeune homme évite le mur de justesse. Cette fois, il s'en sort, mais ce n'est pas toujours le cas. Le 31 décembre dernier, un Britannique de 17 ans s'est tué à Paris sur le toit du métro.

Une pratique illégale

La pratique, largement relayée sur Internet, est pourtant illégale et surtout très dangereuse. Jeunes pour la plupart, ils s'agrippent aux trams, aux trains. Certains, comme sur ces images, se filment même sur le toit d'un bus en pleine circulation. Pour la justice, il s'agit d'une mise en danger de la vie d'autrui : un an de prison ferme et 15 000 euros d'amende à la clé.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ligne 6 du métro parisien, le 27 mai 2015.
La ligne 6 du métro parisien, le 27 mai 2015. (MAXPPP)