Mayotte : une mairie incendiée après des manifestations

Les manifestants s'opposaient à la destruction d'un bidonville comprenant quelque 350 habitations.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'hôtel de ville de Koungou (Mayotte) a été la cible d'un incendie volontaire le 27 septembre 2021. (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

L'hôtel de ville de Koungou, deuxième commune la plus peuplée de Mayotte, a été la cible d'un incendie volontaire lundi 27 septembre dans la soirée. Le feu a démarré dans trois voitures garées sur le parking de la mairie avant de se propager au bâtiment principal et à une annexe en construction qui devait accueillir la cafétéria. Les pompiers ont pu se rendre sur place pour éteindre le feu, escortés par les forces de l'ordre, précise Mayotte La 1ère.

Les employés municipaux avaient été autorisés à quitter le travail plus tôt après le lancement d'une opération lundi de démolition de 350 habitations du bidonville de Caro Bolé, à Koungou, avec une mobilisation importante des forces de l'ordre. Si certains habitants ont accepté d'être relogés, d'autres ont refusé les propositions de la préfecture de Mayotte et ont menacé de s'en prendre aux agents municipaux et à l'hôtel de ville.

"Je condamne les actes de violence inadmissibles qui ont eu lieu cette nuit à Koungou à Mayotte. Les forces de sécurité sont déterminées à rétablir l'ordre. J'assure au maire et à ses équipes tout mon soutien. Nous continuerons à lutter contre l'habitat illégal malgré ces actions", a réagi le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu sur Twitter.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mayotte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.