Cyclone Belna : Mayotte est "désormais à l'abri des vents les plus violents", indique le préfet du département

Le préfet de Mayotte a levé l'alerte rouge après le passage du cyclone Belna à 100 km à l'est de l'archipel. 

 Un restaurant fermé au bord de l\'eau à Mamoudzou sur l\'île française de Mayotte, le 8 décembre 2019.
 Un restaurant fermé au bord de l'eau à Mamoudzou sur l'île française de Mayotte, le 8 décembre 2019. (ALI AL-DAHER / AFP)

Le département de Mayotte avait été placé en alerte rouge, en prévision du passage du cyclone Belna. Une alerte levée par le préfet dans la soirée après que le cyclone soit passé à 100 km à l'est de l'archipel. 

"Le cyclone qui nous menace depuis 24 heures vient de prendre une orientation plutôt sud", indiquait Jean-François Colombet, préfet de Mayotte, en début de soirée, avant la levée de l'alerte.

Les rafales ne devraient pas dépasser les 100 km/hJean-François Colombet, préfet de Mayotteà franceinfo

"Le risque pour les prochaines heures, c'est l'intensité des précipitations, sur une île avec un habitat précaire, des pentes fortes et une population parfois positionnée sur des zones extrêmement dangereuses", expliquait Jean-François Colombet.

Jean-François Colombet souhaitait aussi démentir une rumeur selon laquelle les étrangers en situation irrégulière risquaient d'être exclus du territoire français s'ils se retrouvaient dans les centres de mise à l'abri. "Cette rumeur est stupide et criminelle, elle a sans doute laissé dans leur habitat des gens qui auraient été en bien meilleure sécurité dans les lieux que nous avons prévu à cet effet", expliquait le préfet.