Cet article date de plus de dix ans.

Marie-Jeanne Bozzi, 55 ans, a été tuée par balles jeudi après-midi à Porticcio, à une quinzaine de km d'Ajaccio

Cette femme, abattue en pleine rue vers 16h30 par deux hommes qui se sont enfuis à moto, avait été maire UMP de la commune de Porticcio.Selon une source policière citée par Reuters, Marie-Jeanne Bozzi était la soeur d'Ange-Marie Michelozzi, un chef présumé de la bande du "petit Bar" tué en 2008 dans le cadre d'une "guerre" avec le clan Orsoni.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Marie-Jeanne Bozzi sur une ancienne affiche électorale. (AFP - Olivier Laban-Mattei)

Cette femme, abattue en pleine rue vers 16h30 par deux hommes qui se sont enfuis à moto, avait été maire UMP de la commune de Porticcio.

Selon une source policière citée par Reuters, Marie-Jeanne Bozzi était la soeur d'Ange-Marie Michelozzi, un chef présumé de la bande du "petit Bar" tué en 2008 dans le cadre d'une "guerre" avec le clan Orsoni.

Elle avait été mise en examen en avril 2009 dans le cadre d'une enquête pour association de malfaiteurs. Déjà, en 2001, elle avait été mise en examen et écrouée avec son mari Antoine pour "proxénétisme aggravé, dissimulation de travail clandestin et association de malfaiteurs" au sein de leurs établissements de nuit, le "César Palace" de Porticcio et le "Pussy Cat" d'Ajaccio.

La semaine dernière, une tentative d'assassinat avait touché le clan Orsoni.

Guy Orsoni, fils de l'ancien dirigeant nationaliste Alain Orsoni, président du club de football de l'AC AJaccio, actuellement en Ligue 2, avait été extradé la semaine dernière d'Espagne vers la France en mis en examen pour assassinats.

Soupçonné de meurtres en Corse, il avait été interpellé début mars à Madrid.

Depuis cinq ans, les règlements de comptes sanglants se succèdent dans le milieu du grand banditisme en Corse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.