VIDEO. Valls ne veut pas "baisser la garde" sur les radars

Le ministre de l'Intérieur est revenu au micro de RTL sur la liste des "72 radars pièges" dressée par l'association 40 millions d'automobilistes. 

Ils sont appelés "radars pièges" par 40 millions d'automobilistes. Installés en descente, cachés, situés après le danger ou à un endroit où la vitesse est momentanément abaissée, ils seraient 72, selon la liste publiée par l'association, lundi 29 avril. 40 millions d'automobilistes compte également remettre au ministre de l'Intérieur l'"audit participatif" à partir duquel il a réalisé son constat.

Pour autant, Manuel Valls ne compte pas "baisser la garde". Interrogé sur RTL, le ministre de l'Intérieur a répété qu'il voulait faire passer le nombre de morts sur les routes à moins de 2 000 par an, d'ici à 2020. "Je regarderai les propositions qui sont faites" par l'association, concède-t-il. 

Mais le ministre estime que les éventuelles réclamations doivent être réglées au cas par cas. "On peut s'adresser à la Commission nationale de la sécurité routière si l'on estime qu'il y a un abus."

Le ministre de l\'Intérieur, Manuel Valls, lors d\'une conférence de presse à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 26 avril 2013. 
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, lors d'une conférence de presse à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 26 avril 2013.  (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)