Cet article date de plus de neuf ans.

"Mallettes africaines" : Chirac porte plainte contre Bourgi et le "JDD"

L'avocat de l'ex-président a confirmé la plainte en diffamation, après les révélations de Robert Bourgi sur les versements de fonds, issus de chefs d'Etat africains, à Jacques Chirac et Dominique de Villepin.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jacques Chirac est mis en cause par son ex-conseiller de l'Elysée. (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

Jacques Chirac a bien déposé plainte en diffamation contre l'avocat Robert Bourgi et le Journal du Dimanche, selon son avocat, Jean Veil, le 1er mars. Robert Bourgi a accusé, en septembre 2011, l'ancien chef de l'Etat et l'ex-Premier ministre Dominique de Villepin d'avoir reçu des fonds occultes africains, .

L'avocat de Jacques Chirac avait déjà annoncé cette plainte le 11 septembre, après la parution, dans le Journal du Dimanche (JDD), des propos tenus par l'ex-conseiller de l'Elysée, Robert Bourgi. Ce dernier y avait décrit avec force détails des remises de fonds de la part de responsables politiques africains ("plusieurs dizaines de millions de francs") qu'il aurait réalisées auprès de l'ex-président et de l'ancien Premier ministre français entre 1997 et 2005.

"C'est une plainte déposée contre Robert Bourgi et le Journal du Dimanche, avec constitution de partie civile", a confirmé Bruno Jeudy, rédacteur en chef du journal. "A notre connaissance, c'est la première fois que Chirac porte plainte depuis le début de sa présidence", contre un journal en tout cas, a-t-il ajouté. Le rôle de la juge d'instruction Sylvia Zimmermann sera de vérifier que les propos ont été bien tenus, le débat sur le caractère diffamatoire devant avoir lieu durant l'audience. Une enquête préliminaire avait déjà été ordonnée par le parquet de Paris pour vérifier l'exactitude des faits dénoncés en septembre. Elle a été classée sans suite en novembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.