Cet article date de plus de neuf ans.

Selon Luc Chatel, "Vincent Peillon cite Pétain"

Selon l'ex-ministre de l'Education nationale, son successeur a repris "mot pour mot" une déclaration du maréchal Pétain au sujet de la "morale laïque".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Vincent Peillon (G) et Luc Chatel (D) lors de la passation de pouvoirs au ministère de l'Education nationale, à Paris, le 16 mai 2012. (FRED DUFOUR / AFP)

POLITIQUE - En proposant d'instaurer l'enseignement de la "morale laïque" de la primaire à la terminale, Vincent Peillon s'est vu comparer au maréchal Pétain par son prédécesseur, relève Le Lab d'Europe 1, lundi 3 septembre.

Dans un tweet, Luc Chatel a réagi à l'interview du ministre de l'Education nationale publiée dans Journal du Dimanche. Le socialiste y parle notamment de la nécessité d'un "redressement intellectuel et moral". Soit "mot pour mot l'appel du maréchal Pétain", attaque Luc Chatel.

Dans son discours du 25 juin 1940, dans lequel Philippe Pétain annonce aux Français les conditions de l'armistice, il évoque effectivement "un redressement intellectuel et moral".

Invité à l'antenne de France Inter, Vincent Peillon a répondu à cette attaque par le mépris : "Ça n'a pas d'importance", a-t-il tranché. "Je suis un peu désolé qu’il ait fait ça", a-t-il ajouté. 
 
Francetv info

La laïcité, un enjeu de l'école 

Soulignant que la morale laïque ne doit pas s'apparenter à l'"ordre moral" ou à l'"instruction civique",Vincent Peillon a expliqué dimanche que "le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s'émanciper, car le point de départ de la laïcité c'est le respect absolu de la liberté de conscience".

En février, Luc Chatel et le Haut Conseil à l'intégration (HCI) avaient installé une mission "Pédagogie de la laïcité" afin de donner aux personnels éducatifs "les outils conceptuels et pédagogiques nécessaires pour mieux s'approprier le principe de laïcité".

Cette fois, la mission de réflexion voulue par Vincent Peillon se penchera sur les modalités d'enseignement de cette morale laïque, qui concerne tous les professeurs et toutes les disciplines et va "donc nécessairement poser la question de la formation des enseignants", indique le ministère.

François Hollande défend son ministre

"Une bonne école enseigne des savoirs, des connaissances, mais aussi de la dignité, du respect, de la considération, de la réflexion personnelle." En déplacement à Trappes (Yvelines), lundi, François Hollande a défendu la "morale laïque". "C'est le sens de ma volonté, que le ministre de l'Education, Vincent Peillon, a rappelée, de faire que la morale laïque puisse être enseignée de l'école élémentaire juqu'à la terminale pour transmettre aux enfants les principes et les comportements du vivre-ensemble."

Francetv info

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.