Lourdes : un pèlerinage sous très haute surveillance

La sécurité a été renforcée partout en France. C’est le cas à lourdes (Hautes-Pyrénées) où des dizaines de milliers de fidèles sont attendus pour le traditionnel pèlerinage du 15 août. Les premiers pèlerins sont arrivés ce mardi 9 août. Des fouilles et des barrages filtrants ont été mis en place.

FRANCE 2

Deux milles personnes dans le sanctuaire ce mardi 9 août de Lourdes. Le 15 août les pèlerins seront 15 fois plus nombreux. Pour assurer leur sécurité, un dispositif inédit a été mis en place. Des barrières métalliques à chaque entrée pour réguler la foule et la fouille des sacs est systématique. Des blocs de béton et un engin de chantier au milieu de la route pour empêcher l’accès à tout véhicule. Depuis le lundi 8 août, ce dispositif est mis en place tout autour du cœur de ville.

Aucun désistement

Sur le terrain 200 CRS et gendarmes sont attends à partir de jeudi. Dans l’un des PC sécurité du sanctuaire, l’évêque de lourdes nous accueille en personne : "Il y a des dispositifs de caméras qui ont été installés en supplément. Il y a des drones aussi qui vont passer au-dessus du sanctuaire. Donc là on est dans un dispositif qui ressemble beaucoup à celui qu’on met en place quand un président de la République vient dans une commune, un département", affirme l'évêque. Jamais la ville de Lourdes n’avait été ainsi sous surveillance. Pas même pour les visites du Pape en 2004 et 2008. Une sécurité qui rassure. Aucun désistement de pèlerins n’a été enregistré.

Le JT
Les autres sujets du JT