Lot-et-Garonne : des administrés prennent leur maire en flagrant délit de stationnement sur une place pour handicapés

L'histoire se déroule à Roquefort, dans le Lot-et-Garonne. 

A Roquefort (Lot-et-Garonne), des riverains s\'en sont pris à leur maire, accusé de s\'être garé sur une place réservée aux personnes handicapées, samedi 8 août 2015. 
A Roquefort (Lot-et-Garonne), des riverains s'en sont pris à leur maire, accusé de s'être garé sur une place réservée aux personnes handicapées, samedi 8 août 2015.  (ROB CASEY / IMAGE SOURCE / AFP)

Les administrés de Roquefort (Lot-et-Garonne) attendent du maire qu'il donne le bon exemple. Alors quand ils se sont aperçus que l'élu s'était garé, le temps d'acheter son pain à la boulangerie, sur une place réservée aux personnes handicapées, ils ont pris d'assaut les réseaux sociaux, raconte dimanche 9 août La Dépêche du Midi. 

"Photo à l'appui, une internaute a en effet fustigé le manque d'esprit civique de l'élu, qui n'est atteint d'aucun handicap", explique le quotidient régional sur son site internet."Sur le cliché, le cabriolet allemand de Jean-Pierre Pin est pourtant garé sur la place réservée d'un parking de grande surface".

Un accrochage verbal avec un administré ? 

Cette photo s'accompagne par ailleurs du récit d'un accrochage verbal avec un administré, poursuit le quotidien régional. L'internaute cité fustige un "élu qui joue les caïds et se montre menaçant physiquement lorsque la remarque lui est faite de façon civilisée (...) Bref, encore un élu qui se prend pour un voyou.'"

Cité par des proches, toujours sur les réseaux sociaux, le maire se serait défendu en ces termes : "je reconnais que j'étais stationné sur une place [réservée aux] handicapés et que je n'avais pas le droit de me garer là. Mais je me suis fait insulter de tous les noms par un jeune qui m'a demandé ma carte de handicapé. Lui, il était garé devant le distributeur et il était agressif en plus !"