Loïk Le Floch-Prigent, PDG d'Elf de 1989 à 1993, a été interpellé mardi et incarcéré à Fresnes par le parquet de Paris

Condamné à de la prison ferme pour détournement de fonds dans l'affaire Elf, mais la cour d'appel de Versailles a révoqué sa libération conditionnelle et ordonné son retour en prison pour six mois.Motif : il n'a pas versé une part des réparations dues à son ancienne société, absorbée depuis par Total, soit plusieurs centaines de millions d'euros.

Loïk Le Floch Prigent, ancien Pdg d\'ELF nommé par François Mitterrand (archives 2004)
Loïk Le Floch Prigent, ancien Pdg d'ELF nommé par François Mitterrand (archives 2004) (AFP - Jack Guez)
Condamné à de la prison ferme pour détournement de fonds dans l'affaire Elf, mais la cour d'appel de Versailles a révoqué sa libération conditionnelle et ordonné son retour en prison pour six mois.

Motif : il n'a pas versé une part des réparations dues à son ancienne société, absorbée depuis par Total, soit plusieurs centaines de millions d'euros.Loïc Le Floch-Prigent, 66 ans, a été condamné trois fois à cinq ans de prison ferme, 30 mois ferme et 15 mois avec sursis, peines confondues.

Il est sorti de prison en 2005 après avoir purgé, en deux fois, 20 mois de détention.

Son avocat a déclaré à la presse qu'il jugeait cette interpellation "incompréhensible".