Cet article date de plus d'onze ans.

Lies Hebbadj a été de nouveau placé en garde à vue par la police judiciaire nantaise vendredi soir

Les motifs de cette nouvelle garde à vue ne sont pas encore connus.Le 9 juin dernier, à l'issue d'une première garde à vue, Lies Hebbadj, soupçonné de polygamie, a été mis en examen pour fraudes aux aides sociales, escroqueries et travail dissimulé.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Lies Hebbadj et sa compagne (28 juin 2010) (AFP/FRANK PERRY)

Les motifs de cette nouvelle garde à vue ne sont pas encore connus.

Le 9 juin dernier, à l'issue d'une première garde à vue, Lies Hebbadj, soupçonné de polygamie, a été mis en examen pour fraudes aux aides sociales, escroqueries et travail dissimulé.

Le commerçant, qui vit à Rezé, près de Nantes, avait été placé sous le feu des projecteurs fin avril en plein débat sur l'interdiction du voile intégral, quand l'une de ses concubines a décidé de contester une contravention pour avoir conduit en niqab.

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, avait demandé que le commerçant soit déchu de sa nationalité française en évoquant les soupçons de polygamie et de fraudes aux aides sociales.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.