Cet article date de plus de six ans.

Les statistiques ethniques font débat

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Les statistiques ethniques font débat
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Après l'ouverture d'une enquête sur un possible fichage des élèves de Béziers selon leur religion supposée, Arnaud Boutet rappelle la législation concernant les statistiques ethniques ou religieuses en France et à l'étranger.

Après le tollé provoqué par les propos de Robert Ménard sur le fichage des écoliers de sa ville et les statistiques qu'il aurait établies, Arnaud Boutet se penche sur la loi française.

Enregistrer des statistiques ethniques et/ou religieuses en France est illégal. La loi du 6 mars 1978 "interdit de collecter des données à caractère personnel sur les origines sociales ou ethniques". Cette loi héritée de la Révolution française précise que "l'on ne peut pas définir un individu selon sa race ou selon sa religion", explique Arnaud Boutet sur le plateau du 20 Heures de France 2.

Une vision différente en Allemagne et en Grande-Bretagne

Cette vision n'est pas partagée par nos voisins. En Allemagne, "le contribuable doit indiquer sur sa déclaration d'impôt s'il est catholique ou protestant", précise le journaliste.

En Grande-Bretagne, on va encore plus loin en enregistrant "le nombre de Blancs, le nombre d'Indiens, de Pakistanais, de Noirs d'origine africaine, de Noirs des Caraïbes. Ces statistiques ethniques permettent aux Anglais de mieux connaître la situation de l'emploi des minorités".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.