Les radars vont rapporter encore plus d'argent en 2013

Les amendes liées à ces contrôles devraient rapporter 713 millions d'euros au budget de l'Etat l'année prochaine, selon "Les Echos".

Les radars routiers devraient rapporter 713 millions d\'euros à l\'Etat en 2013.
Les radars routiers devraient rapporter 713 millions d'euros à l'Etat en 2013. (CITIZENSIDE.COM / AFP)

FRANCE - Des radars qui rapportent gros. En 2013, les amendes liées aux contrôles effectués par ces objets en France devraient rapporter 713 millions d'euros au budget de l'Etat, selon l'édition du mercredi 31 octobre des Echos. 

Le quotidien économique cite le projet de loi de finances (PLF) 2013, en cours d'examen au Parlement, qui estime que "les recettes provenant des amendes liées aux radars sont attendues en hausse de près de 17 % sur un an, à 613 millions d'euros". "A cette somme devraient en outre s'ajouter quelque 100 millions de recettes supplémentaires estimées", ajoutent Les Echos. Ces recettes proviennent des amendes forfaitaires majorées, c'est-à-dire payées avec retard, par les automobilistes. Le journal rappelle que les radars ont généré 641 millions d'euros de recettes en 2011.

Les conducteurs belges gros contributeurs

"Plusieurs facteurs expliquent cette progression quasi-continue de la contribution au budget des radars", détaillent Les Echos. Depuis que les automobilistes étrangers peuvent être verbalisés, les conducteurs belges participent largement à l'augmentation, explique le journal. Ils ont reçu 187 000 contraventions entre juillet et la mi-octobre, selon le ministère de l'Intérieur.

Autre explication : l'effet des radars pédagogiques. "Ces appareils ont vocation, depuis l'été 2011, à remplacer les panneaux fixes signalant les radars à l'avance par des écrans affichant la vitesse de circulation réelle des véhicules. Ce dispositif aurait introduit de la confusion, et les automobilistes se font davantage flasher depuis la mise en place de ces nouveaux radars", précisent Les Echos.