Les précisions sur le ravisseur présumé du petit Rifki

Le journaliste Antoine Védeilhé est à Rennes pour faire un point sur la situation.

FRANCE 3
Rifki, quatre ans, enlevé samedi 15 août a été retrouvé sain et sauf dimanche en Gironde. On en sait désormais plus sur son ravisseur présumé. Le procureur de la Republique a publié les premiers éléments de l'enquête. Ahmed "est défavorablement connu des services de police. Il avait été impliqué dans une affaire d'agression sexuelle sur mineur. Des faits survenus au mois de juin dernier sur lesquels il devrait être jugé ici même à Rennes au tribunal correctionnel au mois de janvier 2016", explique le journaliste de France 3 Antoine Védeilhé.  

30 ans de réclusion

Le petit Rifki a été entendu aujourd'hui par les enquêteurs en présence d'un psychologue. "Il n'a fait état d'aucune agression qu'elle soit sexuelle ou physique. Ahmed lui devrait être présenté demain à un juge d'instruction à l'issue de sa garde à vue. Il encourt jusqu'à 30 ans de réclusion pour enlèvement d'un mineur de moins de 15 ans", conclut le journaliste.
 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo floutée du petit Rifki, enlevé le 15 août 2015 à Rennes, et retrouvé sain et sauf le lendemain en Gironde, après le déclenchement d\'une \"alerte enlèvement\".
Une photo floutée du petit Rifki, enlevé le 15 août 2015 à Rennes, et retrouvé sain et sauf le lendemain en Gironde, après le déclenchement d'une "alerte enlèvement". (MINISTERE DE L'INTERIEUR )