Cet article date de plus de quatre ans.

Les policiers de Nantes ont porté plainte après un tweet dans lequel Mathieu Kassovitz les traite de "bâtards"

Mercredi, le syndicat de policiers SGP-Police FO avait écrit au ministre de l'Intérieur pour lui demander de porter plainte contre l'acteur et réalisateur français. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le tweet dans lequel Mathieu Kassovitz traite les policiers de "bande de bâtards", publié sur son compte twitter, le 23 décembre 2017. (CAPTURE D'ÉCRAN)

Vingt-quatre policiers nantais ont l'intention de déposer plainte pour outrage, jeudi 28 décembre, contre Mathieu Kassovitz. Selon les informations de France Bleu Loire Océan, six d'entre eux ont déjà déposé plainte. 

Le réalisateur et acteur les avait insultés dans un tweet daté du 23 décembre, en réaction à une publication des policiers sur une intervention pour rechercher des stupéfiants à l'hôpital Saint-Jacques de Rezé (Loire-Atlantique), parlant d'une "belle coopération" avec le CHU.

Quelques grammes de cannabis avaient été découverts dans la chambre d'un patient.

"Le commentaire est libre, mais l'insulte inutile"

"Les policiers de Nantes ont déposé plainte pour outrage contre monsieur Kassovitz, je les soutiens pleinement dans cette démarche", a indiqué le directeur général de la police nationale, Eric Morvan, sur son compte Twitter. "Chaque jour, les policiers accomplissent une mission essentielle de service public. Le commentaire est libre, bien sûr, mais l'insulte inutile", a-t-il ajouté.

Mercredi, le syndicat de policiers SGP-Police FO avait écrit au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb pour lui demander de porter plainte contre Mathieu Kassovitz, jugeant ce tweet "profondément intolérable".

En fin d'après-midi, Mathieu Kassovitz a de nouveau publié une série de tweets visant les policiers. "Je réfléchis à porter plainte pour gâchage de nos impôts à faire chier les consommateurs et se faire passer pour des héros", a-t-il notamment écrit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.