Les piscines de demain seront "bio"

France 2 s'intéresse au phénomène encore confidentiel des piscines 100% naturelles.

France 2

Des piscines sans produit chimique : les piscines 100% naturelles ont séduit quelques particuliers et désormais, les municipalités s'y intéressent. Le principe : des plantes purifient l'eau et empêchent les bactéries de se développer.

À Montagny-lès-Beaune (Côte-d'Or), le concept a ses fans. L'eau "ne fait pas mal aux yeux", confient des baigneurs à France 2. 19 variétés de plantes aquatiques sont à l'oeuvre. C'est la photosynthèse : elles se nourrissent des micro-organismes (cheveux, feuilles mortes...) et en grandissant, elles libèrent l'oxygène qui va détruire les bactéries.

Premiers prix : 30 000 euros

L'eau est recyclée et étroitement surveillée. Contraintes pour les baigneurs : ils doivent prendre une douche à chaque fois qu'ils veulent se baigner et ils doivent éviter la crème solaire.

En France, on compte 250 piscines naturelles. La famille Lucien s'est laissée séduire il y a neuf ans. L'entretien est moins onéreux que pour un bassin classique, mais on ne peut se baigner que sept mois dans l'année et il faut bien entretenir les végétaux. Les premiers prix, autour de 30 000 euros, sont à peine plus élevés que pour les modèles classiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une piscine 100% naturelle.
Une piscine 100% naturelle. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 2)