Les obsèques de l'industriel célébrées à La Gacilly (Morbihan) ont rassemblé jeudi environ 2.000 personnes

Le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, a assisté à la messe. "La France perd un de ses plus grands capitaines d'entreprise", a-t-il déclaré. Un "visionnaire" de la révolution verte, a-t-il encore ajouté, et ce "depuis cinquante ans".De nombreux salariés s'étaient massés devant la petite église pour suivre la cérémonie sur un écran.

Dans le Morbihan, 2.000 personnes saluent le \"meneur d\'hommes\" Yves Rocher.
Dans le Morbihan, 2.000 personnes saluent le "meneur d'hommes" Yves Rocher. (F2)

Le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, a assisté à la messe. "La France perd un de ses plus grands capitaines d'entreprise", a-t-il déclaré. Un "visionnaire" de la révolution verte, a-t-il encore ajouté, et ce "depuis cinquante ans".

De nombreux salariés s'étaient massés devant la petite église pour suivre la cérémonie sur un écran.

Tous saluent un patron un "meneur d'hommes", qui a "apporté beaucoup à la Bretagne".

Un de ses premiers collaborateurs a débuté l'hommage en rappelant la promesse qu'il avait faite en 1959 : "La Gacilly sera prospère, je vous en fais le serment, vous serez juges". Un second a salué le "meneur d'hommes" qui a "stoppé l'exode rural", et fait ainsi prospérer son village qui compte 2.350 habitants.

Maire de La Gacilly de 1962 à 2008, Yves Rocher a aussi occupé les fonctions de conseiller général et régional.

Précurseur de la vogue des produits naturels, Yves Rocher était parti de rien pour créer son groupe qui compte aujourd'hui 15.000 salariés et réalise un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros, le plaçant à la 18e place mondiale.

L'un de ses petit-fils, Bris Rocher, 31 ans, assumera la présidence du groupe de produits de beauté du même nom, qui emploie 3.500 salariés en Bretagne.

L'industriel est mort samedi dernier à l'hôpital Lariboisière, à Paris, à l'âge de 79 ans.