Les journalistes de France 3 pris en otage en Afghanistan sont "en bonne santé", a assuré dimanche Claude Guéant

"J'ai deux bonnes nouvelles: la première, c'est que nous avons des preuves de vie récentes qui remontent à une dizaine de jours et la deuxième, c'est que nous savons qu'ils sont en bonne santé", a déclaré le secrétaire général de l'Elysée sur Europe 1.Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier sont détenus en Afghanistan depuis 250 jours.

Les deux journalistes de France 3, otages en Afghanistan
Les deux journalistes de France 3, otages en Afghanistan (France 3)

"J'ai deux bonnes nouvelles: la première, c'est que nous avons des preuves de vie récentes qui remontent à une dizaine de jours et la deuxième, c'est que nous savons qu'ils sont en bonne santé", a déclaré le secrétaire général de l'Elysée sur Europe 1.

Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier sont détenus en Afghanistan depuis 250 jours.

Claude Guéant a annoncé que Nicolas Sarkozy recevrait "le 15 septembre" les familles des deux journalistes. Dans le même temps, a-t-il dit, le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, recevra "les associations" qui se sont constituées pour obtenir leur libération.

Claude Guéant a souligné que le ramadan avait un peu interrompu les négociations. "Elles se présentaient bien, donc elles vont reprendre dans quelques jours", a-t-il expliqué.

Les deux journalistes de France 3 travaillaient pour le magazine "Pièces à conviction", ont été enlevés en décembre 2009 au nord-est de Kaboul ainsi que leurs trois accompagnateurs afghans.

Le nouveau PDG de France Télévisions, Rémy Pflimlin, s'était déclaré fin août "raisonnablement optimiste" quant au sort des deux journalistes de la chaîne publique.