Les goélands sèment la terreur dans le nord de la France et en Angleterre

Ces oiseaux s'attaquent aux denrées alimentaires des badauds... et aux badauds eux-mêmes, dans le nord de la France et en Angleterre.

FRANCE 2

Dans le nord de la France et en Angleterre, l'ennemi public n°1 cet été est tout désigné : le goéland. L'animal multiplie les attaques furtives contre des touristes surpris. "Ils volent la nourriture des mains des gens, spécialement des femmes et des enfants", témoigne un homme.

Outre-Manche, Sue Atkison a été blessée il y a trois semaines. Cette retraitée de 66 ans raconte à France 2 : "Un goéland a foncé sur moi et a heurté ma tête. J'ai cru qu'on me frappait avec une serviette. J'entendais le cri des oiseaux et tout à coup, le goéland est revenu et m'a frappé la tête avec son bec. J'ai commencé à perdre du sang".

"Un problème" pour David Cameron

Même le Premier ministre britannique, David Cameron, reconnaît que le goéland est "un problème" cet été. Selon les chercheurs, l'agressivité nouvelle des goélands serait due au changement climatique. Les poissons se font plus rares le long des côtes. Les goélands se déplacent ainsi en ville, où ils n'hésitent plus à s'attaquer à chacun.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des goélands sur la plage de Brighton (Royaume-Uni), le 6 août 2015.
Des goélands sur la plage de Brighton (Royaume-Uni), le 6 août 2015. (GLYN KIRK / AFP)