Cet article date de plus d'onze ans.

Les Français restent pour les 2/3 attachés à une identité catholique mais la messe ne rassemble plus qu'une minorité

Selon une étude Ifop pour La Croix, diffusée lundi, 64% des Français se reconnaissent comme catholiques en 2009, alors qu'ils étaient 80% en 1966.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Selon une étude Ifop pour La Croix, diffusée lundi, 64% des Français se reconnaissent comme catholiques en 2009, alors qu'ils étaient 80% en 1966.

Ce repli se fait au profit des "sans religion", qui passent de 21% à 28%. Les protestants passent de 1% à 3% et les autres religions de 3% à 5%. Seulement 4,5% des Français disaient, en 2006, fréquenter une église tous les dimanches, contre 27% en 1952, précise l'institut de sondage.

En 2009, les catholiques pratiquants sont plus âgés : 43% d'entres eux ont 65 ans et plus alors que cette tranche d'âge ne représente que 21% de la population française totale.

Autre singularité, les catholiques pratiquants votent plus à droite (38,9% pour l'UMP) que leurs concitoyens (25,1%).

Les données sont extraites, d'une part, d'enquêtes historiques de l'Ifop et, d'autre part, d'un cumul réalisé à partir des enquêtes actuelles et récurrentes de l'Ifop dans lesquelles la question de la "proximité religieuse" est posée. Ces données ont été cumulées sur la période 2005-2009.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.