Les feux de cheminée ne seront pas interdits à Paris

L'arrêté préfectoral, qui devait entrer en vigueur au 1er janvier 2015, a finalement été annulé. Une décision qui intervient trois semaines après les critiques de Ségolène Royal contre cette mesure anti-pollution.

Bientôt l\'hiver et les longues soirées au coin du feu...Pensez au ramonage des cheminées
Bientôt l'hiver et les longues soirées au coin du feu...Pensez au ramonage des cheminées (MAXPPP)

L'interdiction part en fumée. Les feux de cheminée en "foyers ouverts", qui devaient être interdits via un arrêté préfectoral à compter du 1er janvier 2015 en région parisienne, seront finalement toujours autorisés, comme le relaie France Info. D'ici à 15 jours, les préfets des autres départements d'Ile-de-France devraient faire de même.

Cette annonce intervient trois semaines après les déclarations de Ségolène Royal, hostiles à cette mesure prise pour réduire les émissions de particules fines et ainsi limiter la pollution. 

"Il faut arrêter d'embêter les gens"

La ministre de l'Ecologie avait annoncé le 9 décembre son intention de revenir sur cette interdiction, jugée "excessive". Elle avait fustigé "des chiffres complètement faux qui attribuaient aux feux de cheminée la pollution majeure sur l'Ile-de-France". "Il faut aussi arrêter d'embêter les gens et laisser un peu de liberté, un peu de respiration, un peu d'espace", avait ajouté la ministre.

L'interdiction concernait Paris et 435 communes d'Ile-de-France et reposait sur une étude d'AirParif, l'organisme chargé de mesurer la qualité de l'air dans la région, qui estime que les cheminées sont responsables de 25% des émissions de particules fines dans la capitale, soit autant que le trafic routier. Ségolène Royal avait réagi en estimant qu'Airparif "est un peu trop sectaire sur la question de la prise en compte de la pollution de l'air".