Cet article date de plus de neuf ans.

Les élèves de BTS qui n'avaient pas pu passer leur épreuve à cause d'un blocage pourront la repasser en juillet

La ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse a annoncé mercredi à l'Assemblée Nationale qu'une "nouvelle épreuve" serait organisée "à la mi-juillet".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des étudiants bloquent le centre des examens à Arcueil (Val-de-Marne), le dimanche 26 juin 2011. (France 2)

La ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse a annoncé mercredi à l'Assemblée Nationale qu'une "nouvelle épreuve" serait organisée "à la mi-juillet".

Dimanche, 2.500 étudiants franciliens du BTS "Négociation et relation client" (NRC) avaient dû repasser cet examen entaché la première fois de fraudes, mais certains avaient bloqué l'accès au centre d'examen en signe de protestation. Au final, seule une moitié environ avait planché.

"Pour tous ces étudiants qui ont été victimes du bloquage et n'ont donc pas pu recomposer, une nouvelle épreuve sera organisée d'ici la mi-juillet", a annoncé aux députés la ministre.

"Il n'est évidemment pas question que certains étudiants soient victimes des bloqueurs et y laissent leur diplôme et donc leur avenir", a expliqué Valérie Pécresse.

Dimanche, le rectorat de Paris avait affirmé que tous les étudiants qui avaient voulu prendre part à l'épreuve du BTS NRC, avaient pu le faire, et avait prévenu que les autres recevraient une note de zéro.

Pour ceux qui ont pu recomposer, "leur note sera retenue dans l'obtention de leur diplôme", a-t-elle ajouté, déplorant que "quelques centaines d'étudiants (aient) de manière totalement irresponsable empêché certains de leurs camarades de rentrer dans la salle d'examen pour recomposer".

"Ces faits sont juste inacceptables", a-t-elle mis en garde. "Ni Luc Chatel (ministre de l'Education nationale), ni moi, ne tolérerons jamais que la fraude et la tricherie entachent, dévalorisent les diplômes de la République", selon Valérie Pécresse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.