Les amendes forfaitaires pour stationnement payant non acquitté vont passer bientôt à 20 euros contre 11 euros

Des élus ont proposé mardi cette augmentation au gouvernement qui y "semble favorable", a annoncé le président du Comité des finances locales (CFL), le député UMP Gilles Carrez (UMP).Argument invoqué: le montant de cette amende, inchangé depuis 1986 (le montant était alors de 75 francs), va directement dans la poche des communes.

La non exposition du ticket d\'horodateur ne constituerait pas un motif à PV
La non exposition du ticket d'horodateur ne constituerait pas un motif à PV (France 3)

Des élus ont proposé mardi cette augmentation au gouvernement qui y "semble favorable", a annoncé le président du Comité des finances locales (CFL), le député UMP Gilles Carrez (UMP).

Argument invoqué: le montant de cette amende, inchangé depuis 1986 (le montant était alors de 75 francs), va directement dans la poche des communes.

L'argent des amendes des stationnements représente actuellement 600 millions d'euros par an qui servent aux communes à financer des équipements pour la sécurité des automobilistes et l'amélioration du stationnement, explique Gilles Carrez, également rapporteur général du budget à l'Assemblée.

Selon Gilles Carrez, le tarif proposé de 20 euros est inférieur à l'évolution du coût de la vie depuis 24 ans, puisqu'il serait alors de 22 euros. Si le gouvernement est "favorable" à cette hausse, il n'a en revanche donné aucune indication de calendrier pour appliquer la hausse.

Le Comité des finances locales a pour objet de défendre les intérêts des collectivités locales sur le plan financier et d'harmoniser leur point de vue avec celui de l'Etat. Il est composé d'élus et de représentants de l'Etat et se réunit cinq fois par an en moyenne. Il s'est saisi spontanément de la question du montant des amendes.