Les actes antisémites ont connu une hausse inquiétante

Le ministère de l'Intérieur a dévoilé que les actes antisémites ont augmenté de 74% entre 2017 et 2018.  

FRANCE 2

Le chiffre est significatif. Les actes antisémites ont augmenté de 74% en 2018, et ce quelques jours après le tag "juden" sur un restaurant parisien, le visage de Simone Veil sur lequel a été dessinée une croix gammée et la dégradation d'un arbre planté sur le lieu où a été retrouvé le corps sans vie d'Ilan Halimi à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne). "L'antisémitisme se répand comme un poison, comme un fiel. Il attaque, il pourrit les esprits, il assassine", a réagi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.  

"Les juifs sont le bouc émissaire idéal" 

Après deux années de baisse, les actes antisémites passent de 311 en 2017 à 541 en 2018. À noter qu'aucune hausse significative n'est notée depuis le début du mouvement des "gilets jaunes". "L'antisémitisme est toujours là quand une société va mal, quand la violence augmente dans une société, parce que les juifs sont le bouc émissaire idéal d'une société", a réagi Me Pierre-François Veil, fils de Simone Veil.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le visage de Simone Veil recouvert d\'un dessin de croix gammée
Le visage de Simone Veil recouvert d'un dessin de croix gammée (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)