Cet article date de plus de neuf ans.

Législatives : tous les ministres du gouvernement Ayrault élus

Sur 35 ministres, 25 étaient candidats aux législatives. Tous ont été élus, dont six dès le premier tour. Les éventuels perdants auraient dû abandonner leur maroquin.  

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Vingt-cinq des trente-cinq ministres du gouvernement Ayrault étaient candidats aux législatives. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Ils étaient 25 ministres sur la ligne de départ parmi les 35 que compte le gouvernement Ayrault. Six ont été élus dès le premier tour, 14 étaient en ballottage favorable et une, Marie-Arlette Carlotti, dans une situation particulièrement compliquée à Marseille. Tous ont été élus dimanche 17 juin, et aucun ne devra donc abandonner son maroquin, comme l'a annoncé Manuel Valls depuis le ministère de l'Intérieur.

FTVi / France Télévisions

• Elue de justesse 

Après une campagne "chaude comme un OM-PSG", Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux Personnes handicapées, arrivée très légèrement en tête dans la 5e circonscription des Bouches-du-Rhône au premier tour, l'emporte avec 51,81% des voix. Elle élimine le député sortant Renaud Muselier, figure de l'UMP locale, freiné dans ses projets, dont celui de succéder à Jean-Claude Gaudin à la mairie de Marseille.

• Largement réélus

Meilleur score de tous les ministres, George Pau-Langevin, ministre déléguée chargée de la Réussite éducative, l'emporte dans la 15e circonscription de Paris avec 73,50% des suffrages face à l'UMP Nathalie Fanfant. Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, est largement réélue dans la 1re circonscription de la Moselle avec 59,04% des voix, face à l'UMP Julien Freyburger (25,78%), tout comme Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, qui rafle 77% des voix dans sa ville d'Evry et plus de 66% dans la 1re circonscription de l'Essonne, dont il est le député sortant.

Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, rassemble 61,11% des voix dans la 4e circonscription du Finistère, face à la candidate UMP et maire de Morlaix Agnès Le Brun. Dans la 1re circonscription des Landes, Alain Vidalies, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, l'emporte avec 59,12% des suffrages. De son côté, Valérie Fourneyron, ministre des Sports, maire PS de Rouen et députée sortante, obtient 57,96% des voix dans la 1re circonscription de Seine-Maritime face au candidat du Nouveau Centre, Cyrille Grenot.

Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, est réélue avec 58,34% des voix dans la 1re circonscription de l'IsèreFrançois Lamy, ministre délégué à la Ville et candidat sortant dans la 6e circonscription de l'Essonne, réunit 57,77% des suffrages.

• Les nouveaux élus

Le ministre délégué au Budget et candidat sortant PS dans la 3e circonscription du Lot-et-Garonne, Jérôme Cahuzac, bat son adversaire UMP avec 61,48% des voix contre 38,52%. Près de 60% des voix aussi pour Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, qui rassemble 59,45% des suffrages et réussit son défi de redonner à la gauche la 4e circonscription de la Sarthe, celle de l'ancien Premier ministre François Fillon depuis 2002 et à droite depuis 1958. Il affrontait le candidat UMP Marc Joulaud, député-maire de Sablé-sur-Sarthe et ancien suppléant de François Fillon.

Cécile Duflot, ministre de l'Egalité des territoires et du Logement, et candidate dans la 6e circonscription de Paris face à l'UMP Jack-Yves Bohbot, réunit 72,20% des suffrages. Du fait de son maroquin, c'est sa suppléante, la députée socialiste sortante Danièle Hoffman-Rispal, qui siégera.

Benoît Hamon, ex-porte-parole du PS et ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire, remporte le siège de la 11e circonscription des Yvelines avec 55,38% des suffrages. Kader Arif, ministre délégué aux Anciens combattants, en ballottage à l'issue du premier tour dans la 10e circonscription de Haute-Garonne avec 30,84% des voix devant une candidate du Parti radical (24,41%), obtient 57,78% des suffrages.

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, candidate PS dans la 3e circonscription d'Indre-et-Loire, remporte 60,21% des voix contre 39,79% pour l'UMP Jacques Barbier, tandis que Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées et à la Dépendance, est élue avec 58,44% des voix dans la 2e circonscription de Gironde.

• Elus en triangulaire ou face au FN 

Sylvia Pinel, ministre déléguée à l'Artisanat, au Commerce et au Tourisme, est réélue avec 59,86% des voix. La députée PS sortante dans la 2e circonscription du Tarn-et-Garonne affrontait la candidate du Front national Marie-Claude Dulac.

Dans une triangulaire, Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et député PS sortant, est réélu à 49,32% dans la 4e circonscription du Doubs. Il affrontait Charles Demouge (UMP), arrivé avec 26,21% des voix au premier tour, et Sophie Montel (FN), qui totalisait 24,47% des suffrages.

• Du premier coup !

Six ministres ont été élus au premier tour : le Premier ministre Jean-Marc Ayrault (56,21% des voix), Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères (52,81%), Frédéric Cuvillier, ministre délégué aux Transports et à l'Economie maritime (50,66%), Delphine Batho, ministre déléguée auprès de la garde des Sceaux (53,18%), et Bernard Cazeneuve, ministre délégué aux Affaires européennes (55,39%) ont été élus dès le premier tour. Victorin Lurel, le ministre des Outre-Mer, a fait le meilleur score avec 67,23% des voix dans la 4e circonscription de Guadeloupe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.