Cet article date de plus de huit ans.

Le trafic SNCF fortement perturbé dans la région de Lyon à cause d'un incendie

Une perturbation qui entraîne des retards pour une cinquantaine de trains. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Le trafic SNCF est fortement perturbé dimanche 21 avril autour de l'agglomération lyonnaise. Cette perturbation est la conséquence d'un incendie qui s'est produit cet après-midi dans des installations électriques qui a entraîne des retards pour une cinquantaine de trains.

La SNCF recommande à ses usagers de différer leurs trajets prévus dans la soirée de dimanche, précise le directeur régional d'astreinte. Cette mesure vise à prévenir l'engorgement de la gare de Lyon Part-Dieu, où de nombreux départs ont dû être retardés ou annulés dimanche après-midi. La SNCF espére toutefois pouvoir commencer à rétablir la situation à partir de 20 heures ce dimanche.

Un acte de malveillance ?

 

Peu avant 19 heures, une cinquantaine de trains, dont des TGV, avaient été touchés par les perturbations, accusant des retards compris entre 30 minutes et une heure. Pour trois d'entre eux, les retards atteignaient jusqu'à trois heures et demie. L'incident affecte notamment la ligne à grande vitesse Paris - Lyon Part-Dieu et Paris - Saint-Etienne, ainsi que les lignes classiques vers le nord-est de la région lyonnaise, dont celle reliant Lyon Part-Dieu à Ambérieu et Genève. Les passagers d'un TER bloqué pendant près de 4 heures ont dû être évacués à Montluel (Ain), près de Bourg-en-Bresse, a-t-on annoncé. D 'autres trains ont dû être détournés, notamment via Mâcon pour rejoindre la gare de Lyon-Perrache. Cela a été le cas notamment d'un TGV transportant des supporteurs stéphanois de retour de Paris, où ils avaient assisté samedi soir à la finale de la Coupe de la Ligue.

Les perturbations sont survenues à la suite d'un incendie qui s'est déclaré vers 13h30 dans des installations techniques électriques au niveau de Lyon Saint-Clair (Caluire), au nord de Lyon. Selon la SNCF, l'incendie aurait pu être provoqué par un acte de malveillance, le vol de câbles ayant entraîné un court-circuit. Éteint vers 16 heures par les pompiers, l'incendie a interrompu le courant électrique de la caténaire alimentant les voies et vers 17 heures dimanche, celle-ci n'avait toujours pas pu être réalimentée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.