Le trafic aérien perturbé par une grève à partir de lundi

Les syndicats de l'aérien et les principales organisations d'hôtesses et de stewards l'ont confirmé aujourd'hui à l'issue d'une intersyndicale. Ils s'opposent à une proposition de loi encadrant le droit de grève dans ce secteur.

Le mouvement de grève doit toucher essentiellement les vols d\'Air France.
Le mouvement de grève doit toucher essentiellement les vols d'Air France. (JAUBERT / SIPA)

Prenez vos précautions si vous devez voyager par avion : à partir du lundi 6 février et jusqu'au jeudi 9, le trafic aérien risque d'être perturbé. Les syndicats, dont le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) et les principales organisations d'hôtesses et de stewards, ont confirmé leur appel à la grève vendredi 3 février à l'issue d'une intersyndicale. Ils s'opposent à une proposition de loi encadrant le droit de grève dans ce secteur.

Outre les pilotes, hôtesses et stewards, les fédérations FO, CFDT, Unsa et CGT de l'aérien appellent les personnels des compagnies et de leurs prestataires à se mobiliser. "Nous appelons à la grève dans toutes les compagnies aériennes françaises, en métropole et hors métropole", a déclaré Yves Deshayes, président national du SNPL. Le syndicat, ultramajoritaire chez Air France, a précisé que parmi les personnels au sol, certains feraient grève et d'autres seraient "dans l'action via d'autres moyens".

La grève sera renouvelable, "soit directement après le 9, soit à un autre moment", a ajouté le président du SNPL. La proposition de loi "a été durcie à l'Assemblée et le gouvernement ne veut rien négocier", a ajouté Yves Deshayes.

Quelles sont les perturbations prévues ?

Du côté des compagnies

Les difficultés de circulation devraient principalement concerner les vols d'Air France, mais d'autres compagnies pourraient être touchées.

Air France prévoit de faire voler 80% des courts et moyens courriers, et 85% des longs courriers. Mais la compagnie recommande à toutes les personnes ayant un vol prévu entre le 6 et le 9 février d'anticiper leur voyage entre le 2 et le 5 février inclus. "La modification de [la] réservation sera possible dans la même classe de voyage sans frais", indique la compagnie aérienne sur son site internet. "Vous pouvez reporter votre voyage jusqu'au 5 avril inclus" sous ces mêmes conditions, ajoute Air France, qui conseille de privilégier la période du 10 au 16 février. Si les clients se sont inscrits sur son site internet au préalable, la compagnie les informera directement par SMS ou e-mail en cas de perturbations.

EasyJet annonce "ne pas prévoir de perturbations majeures sur ses vols au départ ou à destination des aéroports français" lundi. La compagnie écrit avoir mis en place "des mesures d'urgence, en ayant par exemple du personnel supplémentaire en stand-by et des chambres d'hôtel sécurisées à travers le pays si nécessaire".

Du côté des aéroports

Les principaux aéroports de France ne précisaient pas vendredi l'impact que la grève aurait sur les vols au départ et à l'arrivée.

A Paris, le site officiel des aéroports de la ville ne mentionnait pas le mouvement social, vendredi à 20 heures.

A Lyon, l'aéroport sera touché par des "perturbations", est-il écrit sur son site. "Il est conseillé de contacter votre compagnie ou agent de voyage avant de vous rendre à l'aéroport", prévient-il, renvoyant vers sa page Facebook et son compte Twitter.

A Nice, l'aéroport indique simplement que "des perturbations sont à prévoir".

A Toulouse, la grève "aura un impact sur le trafic au départ et à l'arrivée". "Des retards et des annulations de vols sont attendus", écrit l'aéroport sur son site, qui renvoie à une page d'"informations en temps réel sur l'état du trafic".

A Bordeaux, "des perturbations sont à prévoir". L'aéroport invite à consulter son site pour des prévisions de vols en temps réel.