Cet article date de plus d'onze ans.

Le trafic aérien est revenu à la normale vendredi matin dans les aéroports parisiens après deux jours de grève

"Le préavis de grève a pris fin à minuit jeudi. Le trafic est redevenu normal", selon une source aéroportuaire.Les syndicats CGC-CGT-FO-Unsa/IESSA, d'un côté, et CFDT, de l'autre, avaient déposé un préavis de grève de 48 heures pour les journées de mercredi et jeudi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'aéroport de Roissy sous la neige (18-12-2009) (AFP PHOTO MEHDI FEDOUACH)

"Le préavis de grève a pris fin à minuit jeudi. Le trafic est redevenu normal", selon une source aéroportuaire.

Les syndicats CGC-CGT-FO-Unsa/IESSA, d'un côté, et CFDT, de l'autre, avaient déposé un préavis de grève de 48 heures pour les journées de mercredi et jeudi.

Durant les deux jours de grève, un vol sur deux a été annulé conformément à la demande de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) à l'aéroport d'Orly et 15% à Roissy. Les régions ont aussi été touchées par la grève.

Selon Didier Pennes (FO), "les taux de grévistes, communiqués par la DGAC, s'élèvent à 21% pour l'ensemble des personnels (12.000 personnes) et entre 25 et 40% dans les centres de contrôles, mais ces chiffres sont un peu minorés".

Selon l'Unsa-Iessa, qui représente les ingénieurs responsables des systèmes de sécurité (1.200 salariés), 80% de cette catégorie de personnel était en grève.

Les syndicats s'inquiètent d'un projet gouvernemental visant à promouvoir une structure européenne intégrée pour la navigation aérienne (Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Suisse, Luxembourg), où ils redoutent un "démantèlement de la DGAC", dont les salariés sont des fonctionnaires d'Etat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.