Cet article date de plus d'onze ans.

Le télétravail lors d'arrêt-maladie refait surface

Le député UMP Dominique Tian a déposé vendredi un amendement permettant le télé-travail à des salariés en arrêt-maladie
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Pour Roselyne Bachelot, ce qui compte c'est la protection du salarié et non les éventuelles économies. (© France 2)
Le député UMP Dominique Tian a déposé vendredi un amendement permettant le télé-travail à des salariés en arrêt-maladieLe député UMP Dominique Tian a déposé vendredi un amendement permettant le télé-travail à des salariés en arrêt-maladie

Lancé en mai dernier par le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre, un précédent amendement permettant aux salariés de poursuivre leur activité professionnelle pendant leur congé maladie avait dû être retiré face aux nombreuses protestations.

Revenant à la charge, M. Tian soutient que cet amendement est "de bon sens".

Ce seraient "des économies que peut réaliser facilement l'assurance maladie", sur le budget des indemnités journalières". "Certains salariés se trouvant en arrêt de travail demeurent en effet pleinement en mesure d'effectuer certains types de travaux", a assuré le député.

L'argument a été rejeté par la ministre de la Santé Roselyne Bachelot pour qui "ce qui compte c'est la protection du salarié".

La ministre a également rejeté l'amendement proposé par le rapporteur général du PLFSS, Yves Bur (UMP) demandant que le 1er jour de carence des arrêts maladie soit à la charge des salariés pour éviter des abus, car il risquait "d'aggraver la situation des salariés les plus fragiles". Celui-ci a retiré son amendement qui a alors été repris par Dominique Tian.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.