Le procès du dentiste de l'horreur s'ouvre mardi

À Nevers (Nièvre) s'ouvre le 8 mars le procès d'un praticien venu des Pays-Bas en 2008, un escroc qui n'hésitait pas à mutiler ses patients.

FRANCE 3

En 2008, lorsque le Dr Van Nierop, dentiste néerlandais s'installe à Château-Chinon (Nièvre), les habitants l'ont accueilli à bras ouverts. En quatre ans, le Dr Van Nierop fera pourtant 2 800 victimes. Certaines ont été mutilées par cet escroc qui n'a pas hésité à leur faire subir de terribles souffrances. Sylviane Boulesteix raconte ainsi comme il lui a "arraché les dents. Je suis resté dans son cabinet de 11h à 14h45, à pisser le sang".

10 ans de prison ferme

Il aura fallu des dizaines de plaintes et la création d'une association de victimes pour que la  justice réagisse. Le dentiste hollandais est alors mis en examen pour violences volontaires ayant entraîné mutilation et infirmité. L'avocat des victimes met en avant le côté "baratineur" de Mark Van Nierop, qui profite de la "confiance légitime" des patients. Mardi 8 mars, il comparaîtra devant le Tribunal correctionnel de Nevers. Il encoure dix ans de prison ferme.
 

Le JT
Les autres sujets du JT