Cet article date de plus d'onze ans.

Le président sortant socialiste de la région Ile-de-France a présenté dimanche sa liste pour les élections régionales

"Une liste aux couleurs d'IDF" alors que Valérie Pécresse va conduire une liste aux couleurs du gouvernement et de Nicolas Sarkozy", a commenté Christophe Borgel, secrétaire national aux élections du Parti socialiste."Nous ne sommes pas là pour développer les ambitions d'un clan", a souligné de son côté Jean-Paul Huchon.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Paul Huchon et Jean-Paul Planchou, le 13 décembre lors du lancement de sa campagne pour les régionales. (AFP - François Guillot)

"Une liste aux couleurs d'IDF" alors que Valérie Pécresse va conduire une liste aux couleurs du gouvernement et de Nicolas Sarkozy", a commenté Christophe Borgel, secrétaire national aux élections du Parti socialiste.

"Nous ne sommes pas là pour développer les ambitions d'un clan", a souligné de son côté Jean-Paul Huchon.

Il a vanté "une liste renouvelée à plus de 60%" respectant la parité, "la présence de candidats incarnant la diversité" et des candidats "issus de la société civile" comme Jean-Luc Roméro, ancien secrétaire national de l'UMP.

Aux côtés de M. Huchon, ses têtes de liste, dont Anne Hidalgo (Paris) et Benoît Hamon (en troisième position dans les Yvelines), ou encore Isabelle This-Saint-Jean, démissionnaire de Sauvons la Recherche et farouche critique de la ministre de l'Enseignement supérieur. "Valérie Pécresse a réussi à mettre dans la rue pendant des mois l'ensemble du milieu de la recherche et des universités ! Trop souvent j'entends parler de recherche-innovation alors que, dans la recherche il y a la dimension de la culture et de la connaissance", a dénoncé Mme This-Saint-Jean.

Evoquant longuement la crise et ses "30% d'augmentation d'inscriptions aux Restos du Coeur", ses "80.000 emplois détruits au troisième trimestre 2009", Jean-Paul Huchon a rappelé que "l'urgence est là", "l'urgence économique, sociale et écologique".

Lundi, il se rendra à Copenhague pour "expliquer ce que sont les collectivités", et montrer son ambition de promouvoir davantage "la construction de logements haute qualité environnementale, l'implantation partout de l'énergie renouvelable", là où elle est le moins implantée, dans les quartiers populaires et délaissés, et aussi la qualité des transports.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.