Cet article date de plus d'onze ans.

Le PCF sans le PS au premier tour des régionales ?

Le parti communiste soumettra au vote de son Conseil national dimanche sa strétégie d'alliance
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF. (© France3)
Le parti communiste soumettra au vote de son Conseil national dimanche sa strétégie d'allianceLe parti communiste soumettra au vote de son Conseil national dimanche sa strétégie d'alliance

L'offre présentée ce week-end proposera dans toutes les régions, l'autonomie d'un "Front de gauche" avec le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon comme lors des européennes et un rassemblement de toute la gauche au deuxième tour, a indiqué jeudi un responsable communiste.

Pour le parti d'Olivier Besancenot, la porte reste ouverte.

Le NPA n'est pas exclu de l'alliance de premier tour aux régionales "s'il accepte l'idée qu'il faut se battre pour des majorités de gauche" a ajouté ce responsable. Mais depuis le début, ce dernier refuse toute gestion avec le Parti socialiste. Deux nouvelles réunions entre PCF, PG, NPA et d'autres formations de la gauche radicale sont d'ailleurs prévues les 28 octobre et 2 novembre sur les régionales.

"L'évidence veut qu'au deuxième tour, il y ait un rassemblement à gauche, avec le PS et Europe-Ecologie" pour "faire barrage à la droite", a poursuivi ce membre de la direction du PCF.

Cette offre, si elle est votée dimanche par le Conseil national, sera discutée en novembre dans les régions par les militants, conformément aux statuts du PCF, ce qui signifie que des accords locaux avec le PS dès le premier tour pourraient se dégager, le PCF comptant 185 conseillers régionaux sortants.

"Au premier tour, il faut se battre pour nos idées, au second, il faut faire barrage à Nicolas Sarkozy et à la droite", a martelé le communiste.

En 2004, lors des précédentes régionales, le PCF était parti seul dans sept régions, et s'était associé aux socialistes dans les autres.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.