Cet article date de plus de dix ans.

Le nombre des demandeurs d'emploi sans activité a reculé de 0,7% à 2,703 millions en janvier

En incluant ceux ayant eu une activité réduite, le nombre reste stable à 4,045 millions, a indiqué jeudi le ministère du Travail. Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a progressé de 1,4% et en intégrant l'activité réduite de 4,4%.Le ministre du Travail Xavier Bertrand a qualifié jeudi ces chiffres d'"encourageants" .
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

En incluant ceux ayant eu une activité réduite, le nombre reste stable à 4,045 millions, a indiqué jeudi le ministère du Travail. Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a progressé de 1,4% et en intégrant l'activité réduite de 4,4%.

Le ministre du Travail Xavier Bertrand a qualifié jeudi ces chiffres d'"encourageants" .

En 2010, le nombre de personnes en quête d'emploi avait augmenté au total de 80.000 pour ceux sans aucune activité et de e 202.000 en comptant aussi ceux ayant exercé une activité réduite.

"Il y aura une sortie de crise lorsque le chômage baissera de façon durable mois après mois", prévient le ministre du Travail qui entend mener "une nouvelle bataille pour l'emploi".

Christine Lagarde, ministre de l'Economie, espère de son côté des créations d'emplois dans le secteur marchand en 2011 "supérieures" à celles de 2010 et rappelle que le budget 2011 a été construit sur une prévision de 160.000 créations d'emplois, contre 110.000 l'an passé.

Le PS dénonce une opération de communication
Le Parti socialiste a dénoncé jeudi soir "une communication totalement déplacée du gouvernement" sur les chiffres du chômage de janvier, estimant que "parler que" des demandeurs d'emploi n'exerçant aucune activité "ne doit pas faire illusion".

Alain Vidalies, secrétaire national à l'emploi au PS, souligne que "depuis 24 heures, les ministres se relaient pour annoncer une prétendue baisse importante du nombre de demandeurs d'emploi". "La baisse n'est que de 300 (catégories A, B et C), ce qui est bien dérisoire après la hausse importante du mois précédent", poursuit-il.

Les deux derniers mois de 2010 avaient été particulièrement mauvais avec une hausse de près de 50.000 des demandeurs sur les deux mois, après une embellie en octobre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.