Cet article date de plus de huit ans.

Le nombre de morts sur les routes au plus bas depuis 1948

Le nombre de morts sur les routes en 2012 a baissé de 8% par rapport à 2011, soit 318 vies épargnées.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une policière effectue un contrôle à l'aide d'un radar, sur les quais de Bordeaux (Gironde), le 29 octobre 2011. (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a annoncé, jeudi 24 janvier, une baisse de 8% du nombre de morts sur les routes françaises en 2012 par rapport à 2011, soit 318 vies épargnées. En 2012, 3 645 personnes ont été tuées sur les routes. Il s'agit du chiffre le plus faible enregistré depuis 1948, année où ils ont commencé à être officiellement comptabilisés, selon le ministre de l'Intérieur.

En 2011, 3 970 personnes avaient péri au volant, contre 3 994 en 2010, première année où le bilan était passé sous les 4 000 morts.

Cette chute de la mortalité est la conséquence d'une diminution marquée dans deux catégories d'usagers, a argumenté le ministre de l'Intérieur : les motards (- 14,5%) et les automobilistes (- 8,6%). Elle a "profité" aux enfants et aux adolescents de 17 ans, a encore dit Manuel Valls, qui a réaffirmé son objectif de "diviser par deux, d'ici à 2020, le nombre de morts sur les routes" appelant à "sans cesse poursuivre nos efforts".

Parallèlement à cette annonce, Manuel Valls a confirmé que l'obligation pour les conducteurs de se munir d'un éthylotest dans leur véhicule était reportée "sine die", en attendant les conclusions du Conseil national de la sécurité routière (CNSR). En sommeil depuis 2008, le CNSR est une instance de conseil pour le gouvernement relancée par Manuel Valls.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.