Le militaire blessé par Mohamed Merah est sorti de l'hôpital, toujours paralysé

Loïc Liber, 25 ans, est tétraplégique depuis que le tueur au scooter lui a sectionné la moelle épinière d'une balle tirée à bout portant.

Deux soldats ont été tués et un troisième a été blessé par Mohamed Merah en pleine rue, à Montauban (Tarn-et-Garonne), le 15 mars.
Deux soldats ont été tués et un troisième a été blessé par Mohamed Merah en pleine rue, à Montauban (Tarn-et-Garonne), le 15 mars. (PASCAL PAVANI / AFP)

Ses jours ne sont plus en danger mais il est toujours paralysé. Le parachutiste du 17e régiment du génie parachutiste (RGP) de Montauban blessé par Mohamed Merah est sorti de l'hôpital il y a quelques jours, a-t-on appris mardi 8 mai auprès du service de presse des armées. Loïc Liber, 25 ans, est tétraplégique depuis que le tueur au scooter lui a sectionné la moelle épinière d'une balle tirée à bout portant, le 15 mars, devant la caserne de son régiment à Montauban. Il a été transféré dans un centre de rééducation spécialisé.

Une autre victime de Mohamed Merah, Aaron Bijaoui, 15 ans, est sortie de l'hôpital le 12 avril, après plusieurs opérations pour traiter des blessures à un poumon et à l'estomac.

Mohamed Merah a successivement tué Imad Ibn Ziaten, soldat du 1er régiment du train parachutiste, le 11 mars à Toulouse, avant d'ouvrir le feu sur trois militaires devant le 17e RGP de Montauban quatre jours plus tard. Deux seront tués : Abel Chennouf et Mohamed Farah Chamse-Dine Legouade. Enfin, devant le collège-lycée juif Ozar-Hatorah, il a abattu trois enfants et un enseignant le 19 mars.