Le jeune de 14 ans renversé le 29 décembre par une ambulance privée à Noisy-le-Grand est mort le 2 janvier

Il se trouvait jusque-là dans un état de mort clinique. Son corps va être rapatrié dans le pays d'origine de sa famille, le Centrafrique.Le conducteur de l'ambulance a été mis en examen jeudi pour homicide involontaire et placé sous contrôle judiciaire.

Il se trouvait jusque-là dans un état de mort clinique. Son corps va être rapatrié dans le pays d'origine de sa famille, le Centrafrique.

Le conducteur de l'ambulance a été mis en examen jeudi pour homicide involontaire et placé sous contrôle judiciaire.

Il a dû remettre son permis de conduire et a l'interdiction de conduire tout véhicule à moteur.

L'ambulance, qui circulait sans gyrophare ni avertisseur sonore, transportait un patient mais sans caractère d'urgence.

Le lendemain de l'accident, le conducteur avait affirmé n'avoir commis aucune infraction, être passé au feu vert et avoir roulé à une vitesse réglementaire. Une source policière avait cependant indiqué qu'il roulait appremment "au-dessus de la vitesse autorisée, 50 km/h".