Cet article date de plus de douze ans.

Le groupe britannique E2V a annoncé en début de semaine son intention de supprimer 221 emplois

Le fabricant de semi-conducteurs a ainsi l'intention de supprimer 50% de ses effectifs, sur son site de Saint-Egrève, près de Grenoble, a-t-on appris vendredi de source syndicale."Nous avons enregistré une baisse globale de l'activité allant de 30 à 50% suivant les secteurs", a expliqué le directeur des Ressources Humaines.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le fabricant de semi-conducteurs a ainsi l'intention de supprimer 50% de ses effectifs, sur son site de Saint-Egrève, près de Grenoble, a-t-on appris vendredi de source syndicale.

"Nous avons enregistré une baisse globale de l'activité allant de 30 à 50% suivant les secteurs", a expliqué le directeur des Ressources Humaines."L'activité de semi-conducteurs reste forte mais nous avons subi plusieurs revers notamment dans le secteur dentaire de l'imagerie médicale", a-t-il dit. Selon les syndicats CFE-CGC et CFDT, informés lors d'un comité d'entreprise extraordinaire, ce projet affectant principalement les techniciens de l'entreprise, est justifié par "une contrainte financière liée à un trop fort niveau d'endettement du groupe".

Le groupe dont la dette est estimé à 100 millions de livres, selon la direction, reconnaît avoir "trop cédé à une politique d'acquisition".
"Nous sommes en train de renégocier avec les actionnaires et les banques la dette du groupe", a souligne M. Prat Fourcade. Mais selon l'intersyndicale, "la direction anglaise du groupe cherche avant tout une profitabilité de 15% au risque de sacrifier l'avenir de l'entreprise et du site de Saint-Egrève".

Rachetée en 2006 à l'américain Atmel, l'entreprise E2V Semiconductors à Saint-Egrève fabrique des semi-conducteurs pour l'imagerie médicale, l'armement et l'aéronautique et emploie 462 personnes.

Le groupe E2V, dont le siège est à Chelmsford (Angleterre), emploie environ 1.700 salariés dans le monde et a réalisé un chiffre d'affaires de 233 millions de livres, pour l'exercice 2008/2009 (dont 96,43 M EUR pour le site de Saint-Egrève).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.