Cet article date de plus de huit ans.

Le "gang du Manège à bijoux" interpellé

Quatre individus ont été arrêtés après un vol dans l'Eure. La police judiciaire les filait depuis un moment.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Incarville, dans l'Eure, où le gang a dévalisé le rayon joaillerie d'un magasin Leclerc, le 4 décembre 2012. (GOOGLE MAPS / FTVI)

FAITS DIVERS – On les appelait "le gang du Manège à bijoux" et ils sévissaient depuis le mois d'avril. La police judiciaire de Versailles et la brigade antigang ont interpellé quatre personnes, mardi 4 décembre, à hauteur du péage de Mantes-la-Jolie (Yvelines), selon les informations de France 3. Le gang venait de commettre un nouveau vol à main armée dans le rayon joaillerie d'un magasin Leclerc à Incarville (Eure).

Au cours du braquage, l'un des voleurs n'a pas hésité à ouvrir le feu pour s'enfuir avant l'intervention des vigiles. Après avoir fait main basse sur les bijoux et montres arrachés aux présentoirs, les voleurs sont parvenus à prendre la fuite sur deux puissants scooters. L'un des vigiles du centre commercial aurait été légèrement blessé.

Surveillés par la police depuis plusieurs semaines

Ce dont les malfaiteurs étaient loin de se douter, c'est qu'ils étaient étroitement surveillés depuis plusieurs semaines par les services de la police judiciaire de Versailles. Ces dernières heures, les policiers attendaient que le gang repasse à l'action pour intervenir.

Toujours selon France 3, les quatre hommes seraient originaires de Seine-Saint-Denis et seraient âgés de 18 à 30 ans. Ils seraient déjà connus pour des vols à main armée. Ils s'étaient spécialisés depuis le printemps dernier dans les attaques des Manèges à bijoux des centres Leclerc dans la grande couronne parisienne. Leur technique était toujours la même : après avoir effectué de longs et méticuleux repérages, ils se rendaient à proximité des lieux à bord d une fourgonnette dans laquelle se trouvaient deux scooters utilisés pour les braquages. Le gang est suspecté d'être impliqué dans une vingtaine de vols de montres et bijoux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.